Chemins-de-fer-Portugais  
 
  SUD EXPRESS "le train de l'Exode" 18/11/2018 03 03 22 (UTC)
   
 
"SUD EXPRESSO" Le train de l'Exode
Lisbonne-Entroncamento-Coimbra-Pampilhosa-Vilar Formoso-Salamanca -Burgos - Irun/Hendaye (connection pour le TGV, Hendaye/Paris)

C'est vers le Sud, qu'expressément, les Portugais, s'élançant à travers des mers jusqu'alors inexplorées, ont « donné des Mondes Nouveaux au Monde ».
Ces Nouveaux Mondes ont nourri le pouvoir régalien, les marchands d'épices et d'esclaves, et l'imagination débordante des troubadours nostalgiques qui nous
ont laissé en héritage une berceuse, autrement nostalgique, le Fado.

Le petit peuple, à fond de cale, prenait la route du Sud pour l'Afrique et les Indes et
celle de l'Ouest pour le Brésil. A l'époque il n'y avait vraiment rien d'express, les
caravelles étaient intemporelles quand elles ne coulaient pas à pic dans les
tempêtes.

Tant qu'on est allé au loin semer la parole du Seigneur et moissonner les terres
des Indigènes, l'Empire a tenu bon, du moins sur les Cartes, mais dès que notre
bon roi Sébastien a voulu passer de l'autre côté de la Méditerranée pour prêcher
la bonne parole aux Musulmans, les tirs de canons de nos vaillants galions sont
ressortis par la culasse et l'Armada portugaise, avec le Portugal, a sombré dans
les abysses de l'Histoire.
Notre bon roi aurait mieux fait d'écouter l'ancien proverbe portugais :
« Les saints de la porte d'à côté ne font jamais de miracles ».

Le temps des Caravelles étant révolu, c'est celui des galères qui a survécu pour la
majorité du peuple qui se serait bien passé d'un régime d'oppression (le plus long
de l'histoire) dont le seul exploit est d'avoir, au terme de ses 48 ans d'existence,
provoqué la plus grande migration du vingtième siècle.

Cette immigration vers le Nord de l'Europe a, ironie de l'histoire, pris d'assaut le
Sud-Express, un train mythique de la fin du XIXe siècle, emprunté alors par une
aristocratie européenne qui allait se pavaner dans les salons de thé de Biarritz.

Inauguré le 21 octobre 1887, le Sud-Express reliait Paris (gare d'Austerlitz) à Irun,
et compta bientôt une correspondance bi-hebdomadaire pour Madrid et Lisbonne.
Pendant la Guerre Civile espagnole et la Seconde Guerre Mondiale, le service
pour l'Espagne et le Portugal a été interrompu.
À notre connaissance, ni Sherlock
Holmes, ni Hercule Poirot n'ont pris le Sud-Express, sinon le 7e art et la littérature
auraient déjà immortalisé ce grand express.

Notre objectif est que vous, cher et chère internaute, preniez place à bord de ce
train.

Vous êtes invités à composter votre billet dans les multiples boîtes aux lettres que
vous trouverez tout au long du parcours.
Le train Sud-Express a été le voyage
initiatique d'une nouvelle vie pour plus d'un million de Portugais.

De nos jours ce train quitte Lisbonne tous les jours pour Hendaye, tout comme
depuis Irun pour Lisbonne exceptés les 24 et 31 décembre.

En voiture…

 
  Chemins de fer Portugais - CP
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Copyright: Chemins de fer Portugais - CP
  Voie 1, Attention au départ
  Publicité
Depuis le 23 février 2009, 109361 visiteurs ont déjà visiter le site
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=